Pour une opération d’augmentation mammaire par implants mammaires, le praticien et la patiente ont le choix, en termes de forme, entre deux types d’implants mammaires : la prothèse mammaire ronde et l’implant anatomique.

 

Prothèse mammaire anatomique : caractéristiques


 

Prothèse mammaire anatomique ou ronde : classification des prothèses mammaires internes

 

Une prothèse mammaire est un dispositif médical d’augmentation mammaire ou de reconstruction du sein, constitué d’une enveloppe en élastomère (silicone) protégeant un contenant.

 

On distingue différents types d’implants :

  • Selon le contenant : implant mammaire à sérum physiologique ou implant mammaire à gel de silicone.
  • Selon la forme : implant rond, implant asymétrique ou implant anatomique
  • Selon la texture : implants texturés (micro texturation) ou implants lisses (ou nano texturées)
  • Selon la marque

 

Prothèse mammaire anatomique : c’est quoi ?

 

L’implant anatomique est une prothèse mammaire à gel de silicone, se caractérisant par une forme en goutte d’eau ou en poire, grâce à un contenant à « mémoire de forme ».

 

C’est une prothèse structurée, dont l’enveloppe en silicone n’est pas lisse, pour permettre une meilleure accroche tissulaire, sans risque de rotation.

 

La prothèse est pré-remplie d’un gel de silicone sans le moindre danger, dans le respect des normes européennes CE très strictes : ce gel cohésif à mémoire assure cette forme prédéterminée mais naturelle, en goutte d’eau ou en poire.

 

La prothèse anatomique assure quasiment du sur-mesure, pour chaque patiente, en déterminant exactement sa hauteur, sa largeur et son degré de projection (profil bas, profil moyen et profil haut) : ces mesures sont prises par le chirurgien lors des consultations pré-opératoires.

 

Avec une partie supérieure en pente douce et une partie inférieure plus volumineuse, l’augmentation mammaire par prothèse anatomique garantit donc un aspect naturel, tant en termes de déroulé du sein que de consistance à la palpation.

 

Avantages et inconvénients


 

Avantages de l’augmentation mammaire anatomique

 

Ils sont avant tout esthétiques, en se rapprochant au plus près de la forme idéale des seins, tout en conservant au galbe et à la silhouette un aspect naturel.

 

  • Forme des seins :

La partie inférieure du sein est parfaitement galbée, avec une projection du sein totalement adaptée aux souhaits de la patiente et à sa morphologie.

La partie haute du sein conserve dans le même temps un décolleté harmonieux, en pente douce, là où la prothèse mammaire ronde impose souvent à la patiente un décolleté pigeonnant, sans possibilité de choix.

 

  • Consistance des seins :

Grâce à son gel de silicone souple et cohésif de nouvelle génération, l’implant anatomique garantit un toucher très proche du naturel, légèrement plus ferme qu’une prothèse ronde remplie avec du silicone ou du sérum physiologique.

 

  • Résultat sur-mesure :

Le praticien et sa patiente aboutissent à un choix sur mesure, puisque trois dimensions sont paramétrables (largeur, hauteur et projection du sein).

Sur les conseils du chirurgien, les souhaits de la patiente sont ainsi parfaitement réalisés, tout en garantissant une silhouette esthétique, naturelle et harmonieuse.

 

Inconvénients de l’augmentation mammaire anatomique

 

  • Esthétique :

La prothèse anatomique répond mal aux patientes souhaitant un décolleté généreux et pigeonnant.

 

  • Mécanique :

Comme toute prothèse mammaire, il peut exister un risque léger de rotation de l’implant, si l’ancrage tissulaire n’est pas suffisant.

Pour une prothèse ronde symétrique, le résultat esthétique n’est alors pas affecté.

Pour une prothèse anatomique en revanche, une seconde intervention serait alors nécessaire pour repositionner l’implant dans son axe.

Il existe toutefois deux réponses à cet inconvénient : l’enveloppe de l’implant anatomique est légèrement rugueuse, pour limiter les risques de rotation ; un repos sans activités physiques violentes est prescrit à la patiente plusieurs semaines en post-opératoire.

Concernant l’enveloppe texturée (micro-texturée), cela peut augmenter le risque d’apparition du lymphome mammaire anaplasique à grandes cellules (LAGC).

 

Prothèses mammaires anatomiques : pour quelles patientes ?


 

Comment effectuer son choix entre prothèse ronde ou anatomique ?

 

Ce choix de la prothèse mammaire est effectué en concertation entre le chirurgien plasticien et sa patiente, en s’appuyant sur deux éléments :

– les indications et contre-indications chirurgicales ;

– les souhaits de la patiente, en termes de résultat esthétique final.

 

De manière générale, l’implant mammaire anatomique est particulièrement indiqué pour les patientes suivantes :

  • Patiente souhaitant une augmentation mammaire avec un faible volume glandulaire de départ
  • Patiente souhaitant une augmentation mammaire supérieure à 350 g
  • Patiente souhaitant une augmentation mammaire avec peu d’effet sur le décolleté

 

Nouvelle génération de prothèses rondes


 

De nouvelles prothèses mammaires rondes font leur apparition, elles s’« anatomisent » progressivement, et offrent ainsi les avantages des deux formes de prothèses.

En effet, l’amélioration de la qualité et de l’élasticité du gel de silicone, permet d’obtenir un résultat et un effet tout aussi naturel que celui attendu avec les prothèses anatomiques.

Ces prothèses rondes et lisses ou nano-texturées combinent ainsi la sécurité avec la diminution du risque de LAGC et sans répercussion du résultat en cas de rotation de l’implant en post opératoire. Et l’efficacité avec un résultat naturel optimal, grâce à un gel plus souple et plus élastique permettant à la prothèse de se modifier comme un « vrai » sein en fonction de la position de la patiente (allongée ou debout) lié à l’effet de la pesanteur.