Accueil    //    Chirurgie esthétique à Paris – Vincennes    //    Chirurgie du corps et de la silhouette    //    Nymphoplastie ou chirurgie des petites lèvres

Nymphoplastie ou chirurgie des petites lèvres

La nymphoplastie est une chirurgie intime de la femme. Retrouvons une présentation de cette opération chirurgicale avec sa définition, ses objectifs, son déroulement, les informations à connaître, et ses résultats.

Qu’est-ce que la nymphoplastie ?


Définition 

Il existe plusieurs interventions chirurgicales pour corriger les anomalies esthétiques des parties intimes. Par définition, la nymphoplastie, aussi appelée nymphoplastie de réduction, correspond à la chirurgie esthétique des petites lèvres. Elle fait partie de la chirurgie esthétique du corps et plus précisément des chirurgies intimes de la femme. Plus précisément, elle consiste à réduire la taille des petites lèvres de manière à ce qu’elles soient en harmonie avec le volume de la vulve. Cela passe surtout par des techniques de résection.

Objectifs 

La fente vulvaire est normalement composée de petites lèvres et de grandes lèvres. L’objectif principal de la nymphoplastie de réduction des petites lèvres est de traiter l’hypertrophie des petites lèvres. Cette anomalie au niveau des parties intimes de la femme est caractérisée par une taille trop grande des petites lèvres par rapport aux grandes lèvres. En effet, les petites lèvres dépassent anormalement de la vulve en position debout. Cette hypertrophie, souvent accompagnée d’une hyperpigmentation, concerne généralement les 2 petites lèvres (bilatérale) mais peut parfois s’avérer unilatérale. La chirurgie esthétique des petites lèvres a donc pour but d’apporter une correction et une réduction de leur taille pour retrouver une vulve harmonieuse.

Candidates à la nymphoplastie

L’hypertrophie des petites lèvres survient généralement durant la phase de puberté, suite à un accouchement, ou alors au moment de la ménopause. Cela constitue avant tout une gêne psychologique, mais les patientes peuvent aussi ressentir une gêne quotidienne par rapport au port de vêtements ou alors lors des activités sportives. C’est pourquoi le recours à la nymphoplastie est justifiée. L’opération peut par ailleurs être réalisée à tout moment à partir de l’âge adulte.

Nymphoplastie : tarifs et prise en charge

Classée parmi les méthodes de chirurgie réparatrice, la nymphoplastie est prise en charge partiellement par l’assurance maladie et de façon complémentaire par la mutuelle.

Un devis pour une réduction des petites lèvres vous sera remis lors de la consultation pré opératoire afin de demander à votre mutuelle le montant de son remboursement et donc savoir exactement si il vous restera un complément à votre charge.

Étapes préopératoires


La chirurgie esthétique des petites lèvres, ou nymphoplastie de réduction, est toujours précédée d’un bilan préopératoire par le Docteur Bouhanna. Comme toutes les opérations chirurgicales, la patiente devra également rencontrer son médecin anesthésiste en consultation au moins 48h avant le jour J. De plus, des recommandations lui seront données afin de réduire les risques de complications, notamment :

  • arrêter l’aspirine 10 jours avant ;
  • arrêter le tabac ;
  • éventuellement arrêter la contraception orale ;
  • rester à jeun 6h avant.

Nymphoplastie : déroulement


Hospitalisation 

Généralement, la nymphoplastie est pratiquée en ambulatoire. La patiente peut donc quitter l’hôpital le jour même, quelques heures après l’opération. Dans certains cas, il est possible de bénéficier d’une courte hospitalisation.

Anesthésie 

La plupart des nymphoplasties sont réalisées sous anesthésie locale approfondie, c’est-à-dire à l’aide de tranquillisants administrés au niveau de la région à opérer et en intraveineuse. Parfois, le choix se porte plutôt sur la rachianesthésie ou sur l’anesthésie générale.

Déroulement 

Il existe plusieurs techniques pour réaliser une réduction des petites lèvres. Chaque chirurgien a donc une approche différente, le but étant d’éliminer les tissus en excès. Classiquement, l’intervention consiste en la résection de l’excès labial au cas par cas, c’est-à-dire personnalisée et modulable, et basée sur un schéma défini en préopératoire. De cette manière, les problèmes d’hyperpigmentation sont également résolus. Par la même occasion, autour du clitoris, les prolongements antérieurs pourront également être réduits. Le Docteur Bouhanna termine l’intervention par la mise en place de fils de sutures résorbables et d’un pansement léger. Typiquement, la durée de l’intervention est de 45 min à 1h. Par ailleurs, la nymphoplastie peut être associée à d’autres gestes chirurgicaux. On peut par exemple citer l’augmentation des grandes lèvres.

Après l’intervention


Suites opératoires 

Il est habituel de constater un saignement minime les 3 premiers jours suivant l’opération chirurgicale des petites lèvres, de même que des bleus et un gonflement de la région opérée. Outre cela, les suites opératoires sont simples et peu douloureuses. Elles se composent des traitements et précautions suivants :

  • un traitement à base d’antalgiques ;
  • le port d’une protection dans le sous-vêtement ;
  • le port d’habits peu serrés ;
  • la toilette intime réalisée avec un produit adapté ;
  • le séchage des parties intimes à l’aide d’un sèche-cheveux doux.

 

Au bout de 10 à 15 jours, les fils de sutures se résorbent et la cicatrisation est complète. Le travail pourra être repris immédiatement après la nymphoplastie, néanmoins il est conseillé de reprendre l’activité sexuelle seulement 3-4 semaines après, et l’activité sportive intense après 1 ou 2 mois.

Complications éventuelles

Tout acte médical comporte des risques. Ceux-ci peuvent concerner l’anesthésie ou le geste chirurgical en soi. Le chirurgien et le médecin anesthésiste ont d’ailleurs pour rôle de bien renseigner les patientes à ce propos. Les complications spécifiques à l’opération des petites lèvres sont rares mais possibles : des accidents thrombo-emboliques, des saignements, un hématome nécessitant une évacuation, un problème de cicatrisation ou de fils de sutures avec une désunion de la cicatrice nécessitant la prolongation des suites opératoires ou une reprise à distance si nécessaire, un trouble durable de la sensibilité, etc.

Nymphoplastie avant-après : résultat


Le résultat définitif avant / après la chirurgie des petites lèvres peut être apprécié au bout d’1 mois. Les cicatrices s’estompent au bout de 1-2 mois. Les patientes sont généralement satisfaites car elles constatent un vrai avant / après concernant l’hypertrophie des petites lèvres qui a alors été corrigée, et la fente vulvaire a retrouvé une forme normale et harmonieuse. De même, l’opération n’a aucun effet négatif sur l’activité sexuelle ou encore l’accouchement, et a même un effet thérapeutique sur les patientes opérées. En cas d’imperfection de résultat, avec par exemple une asymétrie des petites lèvres, une désunion ou alors une insuffisance de la nymphoplastie de réduction, une ré-intervention sera possible. Il faudra par contre attendre entre 6 mois et 1 an.

Galerie de photos avant-après

Vos questions sur la nymphoplastie

Une question en relation avec cette chirurgie ? Le Docteur vous répond

Ici, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Bouhanna, il vous répondra dans les meilleurs délais.

2 Commentaires

  1. Zararai

    Bonjour Docteur , je n’est que 15 ans et pourtant depuis l’âge de 11ans j’ai une hypertrophie importante des petites lèvre vaginal ce qui me fais souffrir au quotient ( frottement…) pour m’habiller et pour ma vie amoureuse cela me provoque un stress tel que les rapports sont très très douloureux . Peut ont envisager une opération de la nymphoplastie à mon âge ?
    Cordialement

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Bonjour,
      l’hypertrophie des petites lèvres est une pathologie qui peut en effet entraîner une gêne voir des douleurs lors de certaines activités physique.
      Une chirurgie tel que la plastie de réduction des petites lèvres, appelé la nymphoplastie, permet de traiter ce problème et de soulager les patientes.
      Cependant, compte tenu de votre jeune âge, il serait recommandé de vous adresser à un service de chirurgie gynécologique ou de chirurgie infantile pour bien faire le bilan afin de s’assurer de la bonne indication pour ce type de chirurgie. Il peut arriver lors de certaines phases de la vie, comme la puberté ou la grossesse, qu’il y ait une modification par un gonflement muqueux de certaines zones liées à la réaction de pic hormonal. Cela peut en partie se normaliser à la sortie de ces différentes périodes lorsque les taux hormonaux retrouvent leur niveau basale.
      Bien cordialement.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les interventions de la silhouette

Liposuccion

en savoir +

Abdominoplastie

en savoir +

Brachioplastie / lifting des bras

en savoir +

Cruroplastie / lifting des cuisses

en savoir +

Bodylift

en savoir +

Nymphoplastie

en savoir +

Hyménoplastie

en savoir +