Accueil    //    Chirurgie esthétique à Paris – Vincennes    //    Chirurgie du corps et de la silhouette    //    Cruroplastie ou lifting des cuisses

Cruroplastie ou lifting des cuisses

La cruroplastie désigne la technique du lifting des cuisses. Dans cet article, découvrons les objectifs de cette chirurgie plastique des cuisses, le déroulement opératoire, ainsi que les résultats physiques au niveau de la silhouette.

Qu’est-ce que la cruroplastie (ou lifting des cuisses) ?


Définition 

Par définition, la cruroplastie correspond à un lifting des cuisses. On parle également de dermolipectomie des cuisses ou encore de lifting crural. Il s’agit d’une opération de chirurgie plastique et esthétique de la silhouette, concernant précisément la partie interne des cuisses, et visant à retirer l’excès de peau et éventuellement de graisse à ce niveau-là. Pour cela, plusieurs gestes sont pratiqués durant l’intervention chirurgicale, notamment une lipoaspiration et une remise en tension de la peau des cuisses.

Objectifs du lifting des cuisses

L’excès cutané et graisseux au niveau de l’intérieur des cuisses peut avoir une apparence disgracieuse. De plus, il peut entraîner une gêne lors de la marche. L’objectif de la cruroplastie est alors de corriger chirurgicalement ce défaut physique en diminuant la circonférence des cuisses (ce qui au mieux fera réapparaître un espace sans contact entre les 2 cuisses) et par la même occasion soulager la souffrance psychologique associée.

Candidats à la cruroplastie

Au niveau de la face interne des cuisses, la peau est fine, fragile et peu élastique. Les personnes touchées par un vieillissement cutané naturel ou alors ayant subi des variations de poids importantes peuvent alors présenter un relâchement de la peau au niveau des cuisses (associant excès cutanée et graisseux réalisant de véritable besace en face interne de cuisse) et donc vouloir avoir recours à la cruroplastie. En effet, ce défaut cutané peut constituer une gêne physique au quotidien et peut être mal vécu psychologiquement.

Cruroplastie : prix et prise en charge 

Le lifting de la face interne des cuisses est considéré comme une opération de chirurgie esthétique et n’est donc généralement pas financièrement pris en charge par la sécurité sociale. Cependant, dans certains cas particuliers comme suite à des séquelles d’obésité, la cruroplastie peut être prise en charge partiellement par l’assurance maladie et de façon complémentaire par la mutuelle.

Étapes préopératoires du lifting des cuisses


Les étapes préopératoires sont les suivantes :

  • Une première consultation durant laquelle le chirurgien renseigne le patient sur : le déroulement de la cruroplastie, les suites opératoires, les résultats attendus, et également la question de la cicatrice résiduelle (qui doit être comprise et acceptée par le futur opéré) ;
  • Un examen clinique durant lequel le chirurgien définit son plan d’action : détermination du positionnement de la future cicatrice et des gestes chirurgicaux associés ;
  • L’arrêt du tabac, des médicaments contenant de l’aspirine, et éventuellement de la contraception orale pour éviter toute complication ;
  • Un bilan préopératoire ;
  • Une consultation avec le médecin anesthésiste au moins 2 jours avant l’intervention chirurgicale ;
  • Une préparation soigneuse de la peau des cuisses la veille et le matin de la cruroplastie avec un savon antiseptique ;
  • Enfin, le patient devra venir à jeun le jour de l’opération.

Cruroplastie : déroulement


Hospitalisation 

La durée d’hospitalisation suite au lifting des cuisses varie typiquement entre 1 et 3 jours, selon la complexité de l’intervention et la récupération post opératoire.

Anesthésie

Deux types d’anesthésie sont possibles pour une cruroplastie, à savoir l’anesthésie locale approfondie (à l’aide de tranquillisants administrés en intraveineuse) ou l’anesthésie générale. La décision est prise après concertation du chirurgien plasticien, du médecin anesthésiste, et du patient.

Déroulement 

Il existe 3 approches pour effectuer un lifting de la face interne des cuisses selon l’aspect initial de l’excès de peau :

  • Lorsque l’excès cutané est étalé dans la longueur de la cuisse, le chirurgien réalise une incision horizontale (on parle de technique horizontale pure). Le geste chirurgical consiste alors à tirer la peau vers le haut.
  • Lorsque l’excès cutané est plutôt prédominant en largeur, l’incision est verticale, le long de l’intérieur de la cuisse (on parle de technique verticale pure).
  • En général, les 2 techniques sont associées et on parle alors de technique mixte. La future cicatrice aura alors une forme de T.

 

De plus, la résection des excédents de peau est généralement précédée d’une lipoaspiration des tissus graisseux en excès, se trouvant en-dessous de l’incision. Enfin, l’intervention se termine avec la pose d’un pansement. La cruroplastie dure entre 2 et 4h selon la quantité de peau et de graisse à enlever.

Lifting des cuisses : Après l’intervention


Suites opératoires

Les effets postopératoires comprennent l’apparition de bleus (appelés ecchymoses) et d’un gonflement (appelé œdème) au niveau de la face interne des cuisses. Après la cruroplastie, la douleur est soulagée par des médicaments prescrits par l’équipe médicale. Elle prend la forme de courbatures ou de tiraillements. En postopératoire, il sera demandé au patient d’éviter tout mouvement brusque. La cicatrice résiduelle devient rose pendant les 3 mois postopératoires (pendant ce temps, il faudra éviter de l’exposer au soleil et aux rayons UV), puis s’estompe avec le temps en 1-3 ans. Enfin, le patient pourra retourner au travail au bout de 2-3 semaines (selon son activité professionnelle), et la pratique du sport sera de nouveau autorisée après 6 à 8  semaines.

Complications éventuelles de la cruroplastie (cicatrice, hématome…) 

Les imperfections de résultat et les complications après une cruroplastie sont peu fréquentes mais existent. On peut par exemple citer :

  • Une cicatrice postopératoire trop visible ;
  • Une mauvaise cicatrisation pouvant nécessiter un traitement particulier ou la prolongation des suites opératoires ;
  • L’apparition d’un hématome justifiant d’une évacuation ;
  • Une infection nécessitant des antibiotiques ou autre traitement spécifique ;
  • Une nécrose cutanée ;
  • Une perte de la sensibilité de la face interne de la cuisse qui persiste plus d’1 an.

Lifting des cuisses avant-après : résultat


Le lifting des cuisses laisse des cicatrices qui mettent du temps à s’atténuer. Le résultat final avant / après une cruroplastie n’est donc visible complètement qu’au bout de 3 mois à 6 an. En général, l’excès graisseux et le relâchement cutané au niveau des cuisses ont bien été corrigés par l’opération. La cuisse retrouve donc une morphologie normale avec un galbe redessiné et équilibré. Les patients n’ont plus de gêne pour marcher, et leur silhouette générale s’est améliorée. Enfin, la cicatrice résiduelle, bien que toujours présente, reste discrète car elle est placée au niveau des plis de la peau et cachée vers l’intérieur des cuisses.

Galerie de photos avant-après

Vos questions sur la cruroplastie

Une question en relation avec cette chirurgie ? Le Docteur vous répond

Ici, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Bouhanna, il vous répondra dans les meilleurs délais.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les interventions de la silhouette

Liposuccion

en savoir +

Abdominoplastie

en savoir +

Brachioplastie / lifting des bras

en savoir +

Cruroplastie / lifting des cuisses

en savoir +

Bodylift

en savoir +

Nymphoplastie

en savoir +

Hyménoplastie

en savoir +