Accueil    //    Chirurgie esthétique à Paris – Vincennes    //    Chirurgie mammaire et des seins    //    Malformation des seins : seins tubéreux / asymétrie mammaire

Malformation des seins : seins tubéreux / asymétrie mammaire

Les seins tubéreux sont une malformation mammaire qui conduit la poitrine à se développer dans une forme tubulaire. L’asymétrie mammaire quant à elle peut être un complexe pour la patiente en raison de la différence de forme ou de taille de la poitrine. Voici les différentes malformations mammaires et les possibilités existantes pour les corriger.

Quelles sont les principales malformations mammaires ?


Il existe plusieurs types de malformations mammaires qui peuvent être corrigées par des interventions chirurgicales. Les seins tubéreux et l’asymétrie mammaire en font partie. Bien entendu, il en existe bien plus comme l’hypotrophie mammaire, l’hypertrophie mammaire et les mamelons ombiliqués, qui sont toutes des malformations relevant du volume, de la position de la poitrine mais également de l’esthétique du sein. La plupart de ces malformations sont décelables dès lors que la poitrine entre en croissance.

Qu’est-ce que l’asymétrie mammaire ? 

L’asymétrie mammaire peut être discrète comme plus prononcée. Elle se caractérise par une différence de taille entre les deux seins et peut se décliner en trois formes : lorsqu’un sein est plus gros que l’autre, lorsque les deux seins sont du même volume mais que l’un est tombant, et lorsque les deux seins ont une forme qui est très différente. Par ailleurs il existe les asymétries simples et les asymétries avec malformations. L’asymétrie mammaire n’est pas, d’ordinaire, la conséquence à une quelconque pathologie, mais il peut toutefois arriver qu’elle soit le résultat d’un déséquilibre hormonal, d’un accident ou d’une pathologie cancéreuse. Lorsque le praticien le juge nécessaire, il peut prescrire à la patiente des examens complémentaires pour comprendre les origines de l’asymétrie mammaire. 

Quelle sont les malformations mammaires les plus courantes ? 

Les malformations du sein sont variées. Elles peuvent être modérées mais causer toutefois une gêne dans le quotidien de la patiente. Les malformations peuvent toucher autant le volume que la forme. Parmi ces malformations, les seins tubéreux sont une anomalie qui touche la forme des seins : en effet, ces derniers ont la forme d’un tubercule. Il s’agit d’un trouble de la croissance qui fait que les sillons sous-mammaires sont hauts et la base du sein est étroite. Dans le cadre des seins tubéreux, la croissance du sein se fait vers l’avant et les aréoles larges projettent la poitrine vers le bas. Pour poser le diagnostic des seins tubéreux, le médecin doit attendre la fin de la croissance des seins, même si les premiers signes sont visibles lors de la croissance des seins.

Les malformations du sein peuvent être d’origine congénitale, isolée ou accompagnée d’autres malformations, mais elles peuvent aussi survenir à la suite d’une chirurgie du cancer du sein. Il peut s’agir d’hypertrophie qui correspond à un volume trop important de la poitrine ou d’hypotrophie, qui est au contraire un volume trop peu présent, pouvant aller jusqu’à l’absence totale de seins. Il est bien entendu que ces malformations peuvent toucher un seul sein ou les deux.

Comment traiter les malformations mammaires ?


Les malformations mammaires peuvent être corrigées grâce à la reconstruction mammaire. Il s’agira alors de redonner une forme naturelle et confortable pour la patiente, mais également d’effacer un complexe qui peut être très handicapant dans le quotidien de la patiente.

Dans le cadre de l’asymétrie des seins, différentes techniques peuvent être choisies en fonction de l’asymétrie à traiter. La patiente peut avoir recours à une réduction mammaire lorsqu’un sein est plus gros que l’autre. Il s’agit dans ce premier cas pour le praticien de remonter la poitrine et de lui donner un aspect remonté, rond et ferme. Ensuite, la patiente peut avoir recours à une cure de ptôse mammaire pour rehausser un sein plus bas que l’autre. Enfin, l’augmentation mammaire avec injection de graisse ou utilisation de prothèses peut corriger l’asymétrie lorsqu’elle engendre un sein plus petit que l’autre.

Dans le cadre des malformations de type seins tubéreux, la chirurgie est autant réparatrice qu’esthétique. Il s’agit d’avoir recours à l’augmentation mammaire par lipofilling, c’est-à-dire par injection de graisse, lorsque l’hypotrophie est trop importante. L’opération des seins tubéreux peut faire également appel à la pose de prothèses mammaires pour apporter du volume et un galbe adéquat selon la morphologie de la patiente. De la même façon, qu’il s’agisse de corriger la forme de la poitrine ou son volume, le praticien peut opter pour des techniques différentes comme une réduction mammaire, une mastopexie qui a pour but de traiter l’affaissement des seins. Enfin, lorsque la patiente a des seins tubéreux présentant une malformation importante en termes de volume, le praticien peut réaliser une redistribution de la glande mammaire ou une réduction de la zone aréole-mamelon.

Les opérations de chirurgie ont toutes l’avantage de redonner un aspect arrondi et très naturel à la poitrine, et permettent à la patiente de se réapproprier son corps et sa féminité.

Quelle prise en charge par la sécurité sociale ?


Dans la plupart des cas, l’opération des seins tubéreux ainsi que l’opération de l’asymétrie mammaire sont prises en charge par la sécurité sociale. Il est toutefois plus prudent d’envoyer au préalable une demande de prise en charge à l’assurance maladie ou de demander conseil au chirurgien en charge de l’opération.

De la même façon, il est important de garder à l’esprit que chaque médecin pratique ses propres tarifs et applique les dépassements d’honoraires de son choix. La patiente doit alors se tourner vers sa mutuelle pour connaître les modalités de prise en charge.

Étapes préopératoires


Le curage axillaire fait partie d’un programme de soin généralement proposé par le chirurgien. Avant l’opération, la patiente devra respecter quelques consignes pré-opératoires. Tout d’abord, une à deux consultations avec le chirurgien seront programmées avant l’opération. C’est l’occasion pour la patiente de poser toutes les questions liées à l’intervention et de prendre contact avec l’anesthésiste, qu’elle devra consulter au minimum 48 heures avant l’opération.

La patiente doit se présenter le jour de l’intervention, à jeun et venir avec les résultats d’examens que le praticien avait prescrits : une mammographie et une échographie mammaire dans la plupart des cas et le bilan sanguin préalablement réalisé.

Intervention : déroulement


De manière générale, l’intervention se déroule sous anesthésie générale, avec 1 nuit d’hospitalisation. Le temps opératoire varie en fonction du plan thérapeutique, établi préalablement lors des consultations pré opératoire pour corriger la malformation des seins en accord avec le souhait de la patiente, et dure entre 1h30 et 3h.

Après l’intervention


Après la chirurgie de correction de malformation mammaire, des douleurs modérées peuvent être ressenties par la patiente. Ces dernières pourront être traitées simplement par des anti-douleurs.

Par ailleurs, il est classique de voir apparaître des ecchymoses liées à l’intervention, celles-ci disparaitront au bout de 7 à 15 jours. Lorsque l’opération se termine, le praticien applique un pansement qui doit être remplacé par un soutien-gorge de contention que la patiente devra porter jour et nuit pendant 1 mois.

 

De manière générale, les fils sont retirés environ 15 jours après l’opération, dans les cas où ils ne se résorbent pas tous seuls. La patiente doit veiller à ne pas pratiquer d’activité sportive durant 1 mois au minimum.

Malformations mammaires avant– après opération : Résultat


Les résultats définitifs du traitement des malformations mammaires, avant et après opération, sont visibles au bout de 3 à 6 mois. La majorité des patientes sont très satisfaites de cette opération. La poitrine présente un galbe beaucoup plus harmonieux avec un aspect naturel. Par ailleurs, en cas d’asymétrie mammaire existante associée à cette malformation, celle-ci aura pu être corrigée et ainsi retrouver une symétrie des deux seins.

Enfin, la chirurgie de traitement et de correction des malformations des seins peut laisser des cicatrices qui mettent du temps à s’estomper, que ce soit des cicatrices autour de l’aréole (péri-aréolaire), verticale ou bien même en « T » (en ancre inversée). Il est donc essentiel d’être vigilante à limiter l’exposition solaire au maximum pendant la 1ere année.

Galerie de photos avant-après

Vos questions sur les malformations mammaires

Une question en relation avec cette chirurgie ? Le Docteur vous répond

Ici, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Bouhanna, il vous répondra dans les meilleurs délais.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les interventions des seins

Augmentation mammaire par prothèses

en savoir +

Augmentation mammaire par lipofilling

en savoir +

Cure de ptôse mammaire par lifting

en savoir +

Réduction mammaire

en savoir +

Mamelons invaginés / ombiliqués

en savoir +

Malformations mammaires

en savoir +

Glande mammaire accessoire axillaire

en savoir +