Accueil    //    Médecine esthétique    //    Injections de Botox (toxine botulique)    //    Transpiration excessive : hyperhidrose mains, pieds & aisselles

Transpiration excessive : hyperhidrose mains, pieds & aisselles

transpiration excessive aisselles traitement que faire injection botox aisselles hypersudation hyperhidrose pied main chirurgien esthetique paris vincennes docteur alexandre bouhanna avis
La toxine botulique est utilisée depuis 1994 en médecine esthétique sous son nom commercial « Botox ». Connu pour son action rajeunissante, le Botox permet aussi de lutter efficacement contre la transpiration excessive des mains, des pieds ou des aisselles.

Que sont les injections de Botox contre l’hyperhidrose ?


Définition

Le Botox est un dérivé de la toxine botulique qui est naturellement produite par une bactérie (Clostridium botulinum). Cette molécule a la propriété d’inhiber la transmission nerveuse. Cette inhibition peut se faire au niveau des muscles mais aussi des glandes. Utilisées au niveau des muscles, les injections de Botox permettent de lutter contre la formation des rides. Au niveau des glandes elles inhibent les activités de sécrétion. Ainsi, le Botox permet de bloquer l’activité des glandes sudoripares responsables de la production de sueur.

Transpiration excessive : objectif du Botox

L’objectif est de lutter contre la transpiration excessive (hyperhidrose) au niveau des aisselles (hyperhidrose axillaire) ou des mains et des pieds. Il existe d’autres moyens de combattre l’hyperhidrose : applications de sels d’aluminium, séances d’ionophorèse ou même excision chirurgicale des glandes sudoripares. Mais les injections de Botox sont aujourd’hui le remède qui présente le meilleur rapport bénéfices/risques. Le principe est que, après injections, le Botox va bloquer les signaux nerveux des glandes sudoripares, organes microscopiques de la peau qui produisent la transpiration, et les rendre inactives.

Candidats aux injections de Botox pour lutter contre la transpiration excessive

La transpiration est un phénomène naturel et nécessaire. Grâce à elle, le corps humain peut réguler sa température interne. Néanmoins, chez certains individus, la production de sueur dépasse ce qui est normalement nécessaire à la thermorégulation corporelle. On parle alors d’hyperhidrose. Ce phénomène peut se manifester sur toutes les zones du corps riches en glandes sudoripares, notamment les aisselles, les mains et les pieds.

La gêne sociale liée à cette pathologie peut être extrêmement importante, allant parfois jusqu’à l’installation d’un véritable complexe. Mains moites, auréoles sous les bras, odeurs désagréables : les inconvénients quotidiens dus à l’hyperhidrose sont nombreux et parfois lourds à porter. Si l’hyperhidrose n’a pas toujours de causes claires, il peut aussi arriver qu’elle soit due à une infection, un déséquilibre hormonal ou la prise de certains médicaments.

Injections de Botox contre l’hyperhidrose : prix et prise en charge

Le prix du traitement dépend du nombre de flacons nécessaires pour chaque patient et de l’étendue des zones à traiter. Le traitement de l’hyperhidrose axillaire ou des mains peut dans certains cas être pris en charge par la sécurité sociale.

Etapes pré-injection : contre-indications


Tout traitement au Botox est formellement déconseillé en cas de grossesse et d’allaitement. Par ailleurs, les patients souffrant de troubles de la coagulation ou neuro-musculaires (myasthénie) doivent impérativement le signaler au médecin. Bien entendu, celui-ci doit aussi être informé en cas d’hyper-sensibilité ou d’allergie médicamenteuse connue. Enfin, afin de limiter les saignements éventuels lors du traitement, la prise d’aspirine et de tout médicament à effet anti-coagulant est à bannir environ 2 semaines avant les injections.

Injections de Botox contre l’hyperhidrose: déroulement


Hospitalisation

Le traitement de l’hyperhidrose par injections de Botox ne requiert aucune hospitalisation. Il a lieu directement au cabinet médical et le patient reprend une vie normale immédiatement après la séance.

Anesthésie

Dans le cas de l’hyperhidrose axillaire, une crème anesthésiante est utilisée pour éviter toute sensation inconfortable pendant les injections. Pour les mains, la plupart du temps, une crème anesthésiante ou une anesthésie locale au niveau du poignet est réalisée à l’aide de xylocaïne.

Déroulement

Les injections sont réalisées à l’aide d’aiguilles extrêmement fines. Pour le traitement de l’hyperhidrose des mains, le médecin procède à une vingtaine d’injections sous cutanées. Pour éviter d’éventuelles complications, les injections sont réduites dans les zones de force de la main. En cas d’hyperhidrose axillaire, le but est de couvrir toute la surface des aisselles ce qui nécessite la plupart du temps une douzaine d’injections de chaque côté. Dans les deux cas, l’intervention dure en moyenne une vingtaine de minutes.

Après l’injection de Botox (mains et aisselles)


Suites post-injection de Botox pour l’hyperhidrose

Les suites post-injections sont extrêmement simples, mais certaines précautions sont à prendre. Après la séance, le patient peut immédiatement reprendre une activité normale mais en évitant toutefois les efforts. Les zones traitées ne doivent pas être manipulées fortement ou frottées. Il est parfois possible qu’apparaissent de légers œdèmes, ecchymoses ou quelques rougeurs au niveau des zones traitées. Ce type de réactions aux injections de Botox n’a rien d’alarmant et elles s’estompent classiquement en quelques heures.

Complications éventuelles

De façon générale, les complications sont rarissimes. Le traitement au Botox de l’hyperhidrose des aisselles ne présente aucun risque significatif. Dans le cas des mains, une légère diminution de la force musculaire est parfois observée. Pour minimiser ce risque, le médecin procède à des injections très superficielles dans le derme du patient et les doses injectées sont réduites dans les zones de force de la main. Quoi qu’il en soit, ces effets secondaires ne sont que temporaires. Le Botox est en effet naturellement dégradé par l’organisme. Cette réversibilité totale du traitement est un gage de sécurité important comparativement à d’autres interventions plus invasives contre l’hyperhidrose.

Injection de Botox pour l’hyperhidrose avant-après : résultats


L’intérêt des injections de Botox pour lutter contre l’hyperhidrose est connu depuis 1994. La communauté médicale dispose donc sur le sujet d’un recul important, gage de sécurité. Le traitement de l’hyperhidrose axillaire ou de l’hyperhidrose des mains au Botox est extrêmement efficace : son intérêt a été confirmé par de nombreuses publications scientifiques et des études ont mis en évidence une diminution de 80 à 90% de la transpiration excessive. Une amélioration peut être observée progressivement dans la semaine qui suit les injections. Néanmoins, c’est seulement au bout d’un mois que le résultat final peut être observé. A ce stade, le sujet traité n’est plus victime de cette transpiration excessive des mains ou des aisselles qui le gênait dans ses relations sociales et atteignait sa confiance. Les effets des injections de Botox contre l’hyperhidrose sont relativement stables dans le temps : 6 à 8 mois en fonction des individus. Afin de conserver le bénéfice de l’intervention initiale, des injections de Botox contre l’hyperhidrose doivent être réalisées tous les 8 mois environ.

Vos questions sur les injections de Botox

Une question en relation avec cet traitement ? Le Docteur vous répond

Ici, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Bouhanna, il vous répondra dans les meilleurs délais.

2 Commentaires

  1. VIGNAUD

    Bonjour. Ma fille souffre depuis de nombreuses années d’une hypersudation venant du crâne et qui coule sur son visage, même en hiver. Les bêta-bloquants ne font rien. Que pensez-vous du Botox dans son cas ? Et sur quelles zones auraient lieu les injections ? Merci infiniment pour votre aide.

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Le traitement de l’hyperhidrose ou hypersudation par des injections de toxine botulique (Botox) se fait classiquement au niveau des zones axillaires (aisselles), paume des mains et des pieds.
      Pour d’autres localisations, une consultation préalable sera nécessaire pour évaluer l’indication et la faisabilité de ce type de traitement.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les interventions de médecine esthétique

Injections de botox

en savoir +

Injections d'acide hyaluronique

en savoir +

Peeling & microneedling

en savoir +

Mésothérapie

en savoir +