Gynécomastie (homme)

La chirurgie de la gynécomastie, ou développement excessif de la poitrine chez l’homme, offre de très bons résultats et permet de retrouver une silhouette masculine harmonieuse. De quoi s’agit-il en pratique, quels sont les objectifs, comment se déroule l’intervention et à quels résultats avant / après s’attendre ?

Qu’est-ce que la gynécomastie chez l’homme ?


Définition

La gynécomastie correspond à un développement exagéré de la glande mammaire chez l’homme, pouvant toucher un seul sein (gynécomastie unilatérale) ou les deux (gynécomastie bilatérale). Le plus souvent, elle est associée à un excès graisseux de la poitrine.

Chez l’homme, le sein peut parfois se développer de manière anormale, avec une augmentation du volume de la poitrine de nature graisseuse (adipomastie, traitable par liposuccion), glandulaire (gynécomastie) ou bien mixte (adipo-gynécomastie).

Elle est assez fréquente durant l’adolescence, notamment à cause des changements hormonaux. Dans ce cas-là, elle disparaît le plus souvent spontanément et ne nécessite pas d’intervention.

Dans la majorité des cas, elle est idiopathique : aucune cause n’est clairement identifiée. Elle peut toutefois être liée à une prise de médicaments ou à un déséquilibre hormonal (balance œstrogènes / androgènes). Dans ce cas-là, la cause doit être identifiée avant de pouvoir procéder à une intervention éventuelle.

Le traitement de la gynécomastie offre de très bons résultats quant à la réduction du volume mammaire et permet de retrouver une silhouette masculine harmonieuse.

Gynécomastie traitement : objectifs

Les objectifs d’une chirurgie de la gynécomastie sont de réduire le volume de la poitrine chez les hommes et d’obtenir une silhouette masculine normale. Elle s’adresse donc en particulier aux hommes complexés par l’aspect féminin de leur poitrine, souffrant psychologiquement et parfois, physiquement.

Candidats à la chirurgie de la gynécomastie

La chirurgie s’adresse aux patients souhaitant corriger le développement excessif de leur poitrine et améliorer leurs proportions physiques.

L’augmentation du volume mammaire chez les hommes peut être mal vécue et générer un véritable complexe, mais aussi des douleurs. La chirurgie de la gynécomastie permet de retrouver une silhouette harmonieuse et plus masculine.

Gynécomastie : prix et prise en charge

Le prix d’une chirurgie de la gynécomastie varie en fonction de l’acte réalisé, des coûts de l’anesthésie et de l’hospitalisation.

Le remboursement partiel de l’opération par la Sécurité Sociale peut se faire à condition que la gynécomastie entraîne des problèmes psychologiques / sexuels, et après avoir réalisé un bilan endocrinien complet. Selon la mutuelle choisie, il peut éventuellement y a avoir également un remboursement de l’intervention.

Étapes préopératoires


Avant de procéder à une opération, il convient d’identifier la cause de la gynécomastie. Un bilan complet avec interrogatoire, examen clinique, échographie et prise de sang permettent de déterminer une éventuelle origine pathologique (tumeur, insuffisance hormonale, syndrome de Klinefelter…).

Selon la cause, le traitement pourra être hormonal ou chirurgical. En cas de gynécomastie idiopathique, où aucune cause médicale n’a pu être identifiée, le traitement consiste à retirer les tissus en excès (liposuccion en cas d’adipomastie, mastectomie en cas de gynécomastie glandulaire), afin de rétablir au mieux l’anatomie normale masculine.

Avant l’intervention, le patient devra arrêter sa consommation de tabac 2 mois avant, afin d’éviter tout risque de nécrose de la peau.

Déroulement de la gynécomastie : opération


Hospitalisation 

En règle générale, l’intervention pour gynécomastie est réalisée en ambulatoire, mais l’hospitalisation peut être prolongée à 24 voire 48 heures selon la technique chirurgicale employée. Pour la liposuccion seule, la sortie se fait généralement le jour même. 

Anesthésie

L’intervention est le plus souvent réalisée sous anesthésie générale classique : le patient est complètement endormi. Toutefois, selon la procédure, il peut être possible de réaliser une anesthésie locale approfondie dans certains cas.

Déroulement

La durée de la chirurgie de la gynécomastie est variable. Elle peut aller entre 1 à 2 heures, selon la technique utilisée (lipoaspiration, mastectomie…) par le chirurgien, et la forme de la gynécomastie.

En règle générale, le praticien commence l’intervention en incisant le bord inférieur de l’aréole. Ensuite, il peut réaliser la mastectomie à partir de cette incision, et enlever la glande mammaire et la graisse excessive. En complément, il peut aussi réaliser une liposuccion afin d’harmoniser l’ensemble.

A la fin de l’intervention, le praticien met en place un pansement modelant et un drainage aspiratif (sauf en cas de liposuccion seule).

Gynécomastie après l’intervention


Suites opératoires

Après l’intervention pour gynécomastie, le patient doit porter un vêtement compressif en permanence, et ce pendant 1 à 2 mois en moyenne. Les fils se résorbent d’eux-mêmes.

Il convient de ne pas faire de sport, ni de mouvements violents, ni de porter de charges lourdes pendant 1 mois également.

Complications éventuelles 

Comme pour toute intervention chirurgicale, la chirurgie de la gynécomastie peut entraîner des complications, telles que des accidents thromboemboliques, des infections, ou encore des troubles de cicatrisation. Ces complications sont heureusement rares. Néanmoins, cela est à discuter avec le praticien en amont de l’intervention.

Gynécomastie avant-après : résultat


Le résultat est immédiat après l’intervention, avec un meilleur confort physique grâce à la diminution du volume mammaire. Néanmoins, il faut attendre 2 à 3 mois pour réellement apprécier le résultat définitif, avec disparition de l’œdème et rétractation de l’excédent de peau.

Il est néanmoins possible de rencontrer certaines imperfections de résultat, pouvant nécessiter un traitement complémentaire ou une retouche chirurgicale (asymétrie de hauteur ou de volume, excédent de peau, cupulisation de l’aréole…).

Dans tous les cas, cette intervention laisse place à des cicatrices, qu’il convient de protéger du soleil durant la première année. Leur situations et tailles varient selon la technique chirurgicale utilisée, mais aussi selon la qualité et le type de peau du patient. Elles devront néanmoins être surveillées rigoureusement, lors des consultations de contrôle.

Galerie de photos avant-après

Vos questions sur la gynécomastie

Une question en relation avec cette chirurgie ? Le Docteur vous répond

Ici, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Bouhanna, il vous répondra dans les meilleurs délais.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les chirurgies de l’homme

Gynécomastie

en savoir +

Abdominoplastie

en savoir +

Liposuccion

en savoir +

Perte de cheveux

en savoir +