Accueil    //    Chirurgie esthétique à Paris – Vincennes    //    Chirurgie mammaire et des seins    //    Glande mammaire accessoire axillaire

Glande mammaire accessoire axillaire

La glande mammaire accessoire ou tissu mammaire ectopique (localisation congénitale anormale de glande mammaire) correspond à la présence au niveau de l’aisselle de tissu glandulaire surnuméraire (polymastie), pouvant ou non être associée à une aréole ou un mamelon. Le traitement de cette masse au niveau sous axillaire consiste en une intervention qui vise à retirer la glande mammaire sous l’aisselle. En supprimant cette tuméfaction sous l’aisselle par une exérèse chirurgicale, la patiente s’en trouve soulagée et nettement améliorée autant psychologiquement qu’au niveau esthétique.

Qu’est-ce que la glande mammaire accessoire axillaire ?


Définition 

La glande mammaire accessoire correspond à du tissu glandulaire normal mais située à un mauvais endroit, classiquement sous l’aisselle. Elle peut être unilatérale ou bien bilatérale, de chaque côté des creux axillaire, que ce soit de volume égale ou différent. La formation se fait au cours de l’embryogénèse (formation du fœtus) et apparaît lors du développement de la glande mammaire à l’adolescence.

Les circonstances de découverte sont fortuites ou lors de la palpation pendant un contrôle clinique ou liées à la visibilité d’une masse sous cutanée au niveau de l’aisselle. Comme les glandes mammaires classiques, la glande mammaire accessoire axillaire peut se modifier au cours des variations hormonales (modification du volume, de la sensibilité et de la consistance pendant les règles).

La glande mammaire ectopique peut être le siège de la même pathologie que le sein normalement positionné, tant au niveau de pathologie bénigne que maligne.

Le tissu mammaire ectopique axillaire doit donc être surveillé si il est connu et une chirurgie d’exérèse de ce tissu peut être proposé en fonction de la gêne ressentie par la patiente tant au niveau fonctionnelle (douleur, inconfort, problème d’habillement), qu’au niveau esthétique (masse sous l’aisselle réalisant une tuméfaction pouvant faire apparaître une déformation, voir un véritable 3éme sein)

Objectifs de l’intervention

L’ablation de la glande mammaire surnuméraire au niveau axillaire, permet de faire disparaître cette masse sous l’aisselle et soulage ainsi la patiente de l’inconfort et de la gêne occasionnée. Par ailleurs, l’exérèse de cette tumeur mammaire accessoire au niveau de l’aisselle permet également de retrouver une silhouette et un buste redessiner avec un poitrine mieux défini, dont le port du soutien gorge n’entraîne plus de douleur. La patiente récupère ainsi une poitrine confortable et harmonieuse et se débarrasse de ce complexe esthétique.

Glande mammaire accessoire axillaire : prix et prise en charge


La cure chirurgicale de glande mammaire accessoire axillaire est prise en charge par la sécurité sociale. En effet, il s’agit d’un véritable confort fonctionnel pour la patiente compte tenu du volume retiré et même un soulagement avec une nette amélioration des douleurs pouvant exister lors des fluctuations glandulaires menstruelles.

Celle-ci sera donc en partie remboursée et un devis vous sera alors remis au cours de la consultation pré-opératoire afin de demander à votre mutuelle le montant de sa participation aux frais des honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste.

Étapes préopératoires


La cure de glande mammaire accessoire axillaire fait partie d’un programme de soin généralement proposé par le chirurgien. Avant l’opération, la patiente devra respecter quelques consignes pré-opératoires. Tout d’abord, une consultation avec le chirurgien sera programmée environ 1 à 2 semaines avant l’opération. C’est l’occasion pour la patiente de poser toutes les questions liées à l’intervention et de prendre contact avec l’anesthésiste, qu’elle devra consulter au minimum 48 heures avant l’opération.

La patiente doit se présenter le jour de l’intervention, à jeun et venir avec les résultats d’examens que le praticien avait prescrits : une mammographie dans la plupart des cas et le bilan sanguin préalablement réalisé.

Cure de glande mammaire accessoire axillaire : déroulement


Anesthésie 

De manière générale, la cure de glande mammaire axillaire se déroule sous anesthésie générale.

Technique chirurgicale

Une incision réalisée dans l’aisselle permet de retirer la glande mammaire axillaire en totalité mais le plus souvent de façon partielle. Une fois enlevé, elle sera alors envoyée pour une analyse anatomopathologique afin de contrôler l’absence de pathologie sous jacente.

Durée de l’intervention & hospitalisation 

L’intervention se déroule en ambulatoire ou avec 1 nuit d’hospitalisation. Plus rarement, il peut aussi se dérouler sous anesthésie loco-régionale. L’opération est rapide et dure en moyenne 30 à 60 minutes.

après l’intervention


Suites opératoires 

Après cette chirurgie mammaire de cure de glande mammaire axillaire, des douleurs peuvent être ressenties par la patiente. Ces dernières pourront être traitées par des anti-douleurs. Des gonflements légers peuvent survenir au niveau de la cicatrice mais ils ont tendance à disparaître d’eux même au fil des jours. La patiente devra veiller à se reposer et à ne pas trop mobiliser le bras car cela risque de provoquer des engourdissements.

Complications éventuelles

Des risques existent toutefois dans certains cas, de voir apparaître des complications comme la formation d’hématome, de problème de cicatrisation, de désunion, d’infection mais aussi des imperfections de résultats avec du tissu glandulaire axillaire résiduel et une tuméfaction toujours visible. Chaque patiente doit être traitée en fonction des complications qui surviennent et qui peuvent parfois nécessiter une ré-opération. D’où l’importance de respecter les fréquences des consultations après la chirurgie.

Une visite post-opératoire doit être effectuée environ 15 jours après l’intervention et dans certains cas, des séances de kinésithérapies sont préconisées. Des douleurs importantes, de la fièvre, un hématome ou des saignements doivent toutefois pousser la patiente à consulter car cela peut témoigner de complications post-opératoires.

Cure de glande mammaire accessoire axillaire avant – après : Résultat


La cure de glande mammaire axillaire est une intervention qui permet de retirer la tuméfaction située sous l’aisselle. Le retrait de la masse glandulaire axillaire est une intervention qui donne de très bon résultat avec une nette amélioration tant au niveau du confort que du gain esthétique.

Vos questions sur la glande mammaire accessoire axillaire

Une question en relation avec cette chirurgie ? Le Docteur vous répond

Ici, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Bouhanna, il vous répondra dans les meilleurs délais.

36 Commentaires

  1. Lucie

    Bonjour.

    Je suis Lucie de Perpignan. J ai été opéré il y a 6jrs d’une exerese de glande mammaire axiliaire et j ai malheureusement des signes post op tels que: engourdissement du bras, de la lèvre et une très très grosse masse à l endroit opéré. Mon chir me renvoi vers l anesthésiste qui m a prescrit de la cortisone… Sans résultat.
    Que puis je faire d après vs ?

    Cordialement

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Bonjour,
      La glande mammaire accessoire se situe le plus souvent au niveau de l’aisselle, c’est à dire du creux axillaire.
      La chirurgie d’exérèse à ce niveau croise de nombreux petits nerfs qui donnent la sensibilité au niveau de la face interne et postérieure du bras du même côté.
      Il peut arriver lors de la chirurgie, surtout lorsque la glande mammaire est volumineuse, que la dissection et l’exérèse de celle-ci puisse entraîner une répercussion sur ces petits nerfs et donc une diminution de la sensibilité voir une insensibilité des zones du bras. Lorsque ces suites surviennent, seul le temps (de quelques jours à plusieurs mois) peut améliorer cette insensibilité. Il peut arriver que de temps en temps cela persiste même à distance.
      L’engourdissement de la lèvre est le plus souvent du au tube de l’intubation (que met l’anesthésiste pour l’anesthésie générale) et récupère assez rapidement en quelques jours.
      Enfin, la « grosse masse » à l’endroit opérée est en général dû à la formation de la fibrose cicatricielle (cicatrice interne) suite à l’intervention. Il va falloir masser toute la zone pour qu’avec le temps celle-ci s’assouplisse et ce normalise. Cela peut prendre 2 à 3 mois.
      Enfin, le mieux est de retourner voir son chirurgien en post opératoire pour qu’il vous voit en consultation afin de suivre la bonne évolution cicatricielle et surtout pouvoir vous rassurer après une intervention chirurgicale en répondant à toutes vos questions.
      Bien cordialement.
      Dr Bouhanna

      Réponse
      • Lucie

        Bonjour.
        Merci infiniment d’avoir pris le temps de me répondre. Tout est un peu plus clair maintenant.
        Très bonne journée.

        Réponse
  2. VG

    bonjour, depuis toujours mal dans ma peau à cause de ma poitrine que je trouve trop encombrante. Ce sentiment d’inconfort est renforcé par des glandes mammaires sous chaque aisselle.
    Plusieurs questions :
    1/ Est ce forcément un chirurgien esthétique qui se charge de ce type d’opération?
    2/ traitée pour une maladie de Crohn par anti tnf, donc immunodéprimée, l’opération est elle tout de même envisageable? risques au niveau de la cicatrisation?

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Le traitement d’une hypertrophie mammaire par plastie mammaire de réduction se fait, en effet, généralement par un chirurgien plasticien.Le traitement peut être envisagé après un accord de votre médecin qui vous suit pour votre maladie de Crohn. Le risque étant sur la cicatrisation et le risque d’une poussée aiguë suite à l’intervention sous anesthésie générale.

      Réponse
  3. Mallore S

    Bonjour,

    Est-ce qu’il y a des soins infirmiers à effectuer après l’opération glande mammaire axillaire ? Comment se passe la phase post opératoire ?
    La cicatrice est elle très visible ?

    Merci

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      La chirurgie des glandes mammaires accessoires axillaires s’effectue sous anesthésie générale et peut se faire en ambulatoire ou avec 1 nuit d’hospitalisation.
      Les soins post opératoire sont assez simples avec la douche permise dès le retour à domicile et l’application de pansement sec après désinfection une fois la douche prise.
      Ces soins sont à réaliser pendant 15 jours jusqu’au rendez-vous pour l’ablation des points de suture.
      La cicatrices est généralement masquée dans le creux axillaire (l’aisselle) et s’estompe petit à petit durant la 1er année.
      Bien cordialement

      Réponse
  4. julie-marie filippi

    Bonjour , merci pour ce forum , je me suis faite opéré il y a 4 mois et beaucoup de complication certains point on était exposé ici et repond a certaines question , merci beaucoup

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Le forum est fait pour cela afin de répondre à des questions concrètes le mieux et le plus précisément possible.

      Réponse
  5. Sophia

    Bonjour Docteur

    On m’a retiré une glande mammaire accessoire. Y’a t il un risque de récidive ? Et ce même si la glande a été retiré entièrement ? Merci

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Il y a toujours un risque de récidive après une exérèse de glande mammaire accessoire axillaire.
      En effet, en général il peut rester quelques cellules mammaires qui n’ont pas été retiré. La récidive peut alors apparaitre à partir du reliquat resté en place.

      Réponse
  6. Angélique

    Bonjour,

    J’ai été opérée il y a 15 jours maintenant d’une exerese de glande mammaire axiliaire sous chaque aisselle. Depuis j’ai des douleurs qui descende jusque dans le bras comme des courbatures et des petites boules se forment vers la cicatrice. De plus mes points ne sont toujours pas résorbés, je pensais que cela tombait au bout de 7 jours !
    Est-ce que cela est normal ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Angélique

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      La chirurgie des glandes mammaires accessoires axillaires peut entraîner des sensibilités à type de fourmillements ou de perte de la sensibilité au niveau de la face postérieure du bras et de la face interne du thorax. En général cela récupère au bout de quelques mois.
      Les séances de rééducation par un kinésithérapeute permet de récupérer plus rapidement et plus efficacement.
      Par ailleurs, la cicatrisation peut être un peu irrégulière lors des 2 premiers mois. Il faut bien masser la cicatrice quotidiennement pour que celle-ci se lisse progressivement.
      Enfin, les fils résorbables disparaissent entre 2 et 3 semaines. S’ils persistent retourner voir votre chirurgien pour qu’il vous les enlève.
      Normalement si ceux-ci ne sont pas tombés 15 jours après l’intervention, le chirurgien les retire spontanément lors du contrôle post opératoire à son cabinet, pour qu’ils ne marquent pas trop la peau.

      Réponse
    • Anne

      Bonjour Docteur,

      Je suis en prémenopause et depuis l’été dernier j’ai des douleurs et gonflements sous l’aisselle dès le 15eme jour du cycle. J’ai fait ma mammo en novembre et le nouvel appareil avec tomosynthese a montré que le tissu etait plus dense que d’habitude, on a refait une mammo de controle cette semaine ils ont comparé les anciennes mammo et c’est la premiere fois que l’on me parle d’ilôt glandulaire ectopique. Apparemment il y a aussi un kyste liquidien depuis novembre. Le medecin radiologie m’a demandé de refaire un contrôle dans 6 mois abant de reprendre le rythme normal. Son rapport écrit n’a rien d’alarmant (il pense que c’est le nouveau système qui met plus en évidence) sauf que mon gynécologue m’a appelé dans le 1/4 d’heure qui a suivi pour un rdv rapidement. Je suis très inquiete car il n’avait regardé que les clichés en novembre et n’avait pas lu le compte rendu, il avait simplement dit qu’il n’était pas inquiet et de refaire le controle dans les 4 mois. Là c’est moi qui suis inquiète. Qu’en pensez-vous?

      Réponse
      • Docteur Alexandre Bouhanna

        Compte tenu de l’évolution, de la gêne que vous présentez et des discours contradictoires, je vous conseille de prendre un rendez-vous dans un centre de sénologie (dans un service de gynécologie) afin de faire le point sur vos signes fonctionnels et hormonaux et ainsi pouvoir vous rassurer.

        Réponse
        • Anne

          Merci beaucoup Docteur pour votre réponse,

          Belle soirée

          Réponse
  7. Serena Ermoin

    Bonjour

    Après opération mai 2022, la boule sous le bras est déjà revenue… Est ce normal ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Les kystes ou lipomes peuvent récidiver et donc reparaître.
      Soit la 1ʳᵉ exérèse n’avait pas été totale, soit il s’agit d’une autre lésion proche de la localisation de la 1re.

      Réponse
  8. lola

    Bonjour Dr,

    J’ai été diagnostiqué en decembre d’un tissu mammaire ectopique sous le creux axillaire dans mon cas sa forme une masse commme un boule qui ne cesse de gonfler depuis septembre , de plus la zone sous l’aisselle où il y a cette boule deviens de plus en plus douloureuse .

    Néanmoins, je suis assez jeune 19 ans et je voulais savoir si une intervention pour me retirer cette masse est possible ou s’il faut que j’attende. ( car chez les jeunes la mammographie est deconseillé )

    j’aimerais avoir plus de précision.

    Merci de prendre le temps de me répondre ,

    Bonne journée.

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Le tissu mammaire ectopique axillaire correspond à une glande mammaire accessoire axillaire (aisselle).
      Il est possible d’effectuer une intervention chirurgicale pour retirer cette tuméfaction gênante.
      Une échographie mammaire suffit et peut être effectuer sans problème chez les jeunes femmes.

      Réponse
  9. LYNDA LYLY

    bonjour docteur ,j ai 44 ans et d’aprés ma mamographiet j’ai une présence de tissu fibro glandulaire au niveau axillaire bilatéral prédominance droite;je sens toujours mal à l’aise au niveau sous aisselles avec un mal et j’ai remarqué le mamelon aussi devient excité et proéminent .
    svpl docteur 1/est il necessaire de se faire opérer ?
    2/y’a il une relation entre fibro glandulaire au niveau axillaire bilatéral et le proéminement du mamelon ?

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Le tissu fibro-glandulaire au niveau axillaire correspond à une glande mammaire accessoire axillaire (au niveau de l’aisselle).
      Il est tout à fait possible de le retirer chirurgicalement, mais cela n’est pas une obligation, mais conseillé en cas de gêne.
      Il n’y a pas de relation entre ce tissu au niveau axillaire et la proéminence de votre mamelon.

      Réponse
  10. Isabel Cadena

    Bonjour Dr,

    J’ai 41 ans et j’ai un glande mammaire au niveau chaque aisselle. Je suis allé consulter deux chirurgiens à Montpellier (ou j’habite), mais on m’a insisté sur le fait que j’allais changer les « bourrelets » par deux cicatrices visibles.
    1)Est-ce que c’est vrai?
    2)Est-il possible de faire la cicatrice au niveau du pli de de l’aisselle afin de l’éviter des cicatrices trop visibles?

    merci d’avance pour votre réponse.

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Le traitement des glandes mammaires axillaires accessoires se fait par une résection chirurgicale.
      La résection chirurgicale laissera effectivement une cicatrice dans le creux axillaire (l’aisselle).
      La cicatrice se situera en regard de la tuméfaction de la glande axillaire et donc dépendra de la localisation et de la taille de celle-ci.

      Réponse
  11. Amandine RAMNAL

    Bonjour docteur,
    J’ai 35 ans et j’ai des glandes mammaires axillaires sous les deux aisselles (une plus importante que l’autres, mais visible lorsque je mets des débardeurs!) Au fils des années, elles sont devenues plus grosses et surtout douloureuses lors de certains jours de mon cycle.
    Je souhaiterais faire une résection de celles-ci et je voudrai savoir qu’elle était le coup de cette intervention (hors mutuelle)?
    S’il est possible d’opérer les deux aisselles en même temps?
    Le temps de convalescence?
    Merci

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Le traitement chirurgical des glandes mammaires accessoires axillaires peut se faire de façon bilatérale.
      Cette intervention peut être prise en charge par la sécurité sociale.
      Cependant, hors prise en charge par la CPAM avec les frais de bloc opératoire, clinique, d’anesthésiste et de chirurgie, il faudra compter aux alentours de 3000 euros.

      Réponse
      • Amandine RAMNAL

        Je vous remercie pour votre réactivité et votre réponse.
        Je vais prendre rendez-vous avec vous via doctolib.
        Merci Beaucoup.

        P.S: le temps de convalescence est de combien de temps pour ce type d’intervention.

        Réponse
  12. Cotrina gallardo

    Bonjour, j’ai 25ans et je me suis fait opérer il y a 20j à Bangkok. AM par voie axillaire. J’ai un côté que j’arrive à lever sans problème et j’ai un autre côté que je n’arrive pas à lever cela me tire beaucoup mais cela ne vient pas de la cicatrice, cela vient d’un nerf à l’intérieur qui me tire ( j’ai l’impression qu’il est beaucoup moins élastique que l’autre) et en plus de ça en dessous de ma cicatrice axillaire c’est vraiment tout dur. Quand je lève le bras je sens une boule. Et ce côté est un peu plus gonflé que l’autre. Pourtant je n’ai pas de fièvre ni infection. Pensez vous que le chirurgien a pu sectionner un nerf ou autre ?

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Avant toute chose, je vous conseille d’aller consulter en urgence si vous avez de la fièvre, une sensation de fourmillement au niveau du bras, une impotence fonctionnelle du bras, une gêne sensitivo-motrice du membre supérieure ou toute apparition de rougeur, gonflement important et douleur au niveau de votre sein.
      Après une augmentation mammaire il peut y avoir l’apparition d’une periphlébite sous mammaire appelée corde de Mondor.
      Cela entraîne l’apparition d’un cordon induré sous la peau associé à des douleurs et la sensation d’une corde qui tire lorsque l’on essaye de lever le bras.
      Il faut masser cette corde et cela rentrera dans l’ordre d’ici à 15 jours.
      L’intérêt de se faire opérer par un chirurgien qualifié dans son pays est avant tout de pouvoir effectuer un suivi régulier après la chirurgie et pouvoir être pris en charge à la moindre complication ou effet secondaire (souvent bénin, mais anxiogène).
      Je vous conseille malgré tout d’aller consulter un chirurgien spécialiste en chirurgie mammaire afin de bien faire le point sur cette gêne et douleur pour ne pas passer à côté de quelque chose de plus embêtant nécessitant une prise en charge adaptée.

      Réponse
  13. Cotrina Gallardo Carla

    Bonjour, déjà merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à ma question. Cela fait 20j que j’ai fait l’opération et j’ai été 15j sous antibiotiques et jusqu’à maintenant je n’ai pas eu de fièvre ou de gonflement « trop important ». Mais il en reste que j’ai le côté gauche est plus gonflé et plus sensible que le droit.
    Et surtout je n’arrive qu’à le lever à 50% car si j’essaie de forcer je sens en effet comme si mon nerf serait une corde sur la quelle on tire. Et en dessous de ma cicatrice d’aisselle quand je touche je la sens super contracté et dure par rapport à l’autre bras qui quand je touche est plutôt mou.
    Celle partie mets plus de temps à dégonfler.
    Ce qui m’inquiète le plus c’est que je suis malheureusement en PVT en Australie pour un an et que je ne peut donc pas me faire suivre par un médecin français.
    Par contre je suis resté 15j à Bangkok et pendant les 15j le médecin a regardé tous les jours ma plaie et m’a dit que tout se passait bien. De me reposer et pas trop solliciter mes bras.
    Ce n’est que aujourd’hui que j’ai essayé de regardé ça de plus près que j’ai vu tout ses symptômes.
    Vous dites que si ce n’est pas une infection. Il est possible que le nerf ait été touché et peut être trop été sollicité ( je suis gauchère ) et donc peut être plus de temps à s’en remettre ?
    Et du coup vous me conseillez quoi si c’est le cas pour rééduquer mon bras pouvoir se lever de plus en plus en douceur ? ( repos? Quel type de massage ? Peut être des mouvemements à faire ou éviter? )

    Merci beaucoup d’avance et très bonne journée à vous

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Je vous conseille d’aller voir un chirurgien plasticien là où vous vous trouvez.
      Il sera peut-être intéressant, suite à l’examen clinique du chirurgien d’envisager une rééducation du membre supérieur et des massages de la cicatrice par un kiné spécialisé dans ce type de prise en charge.
      Ne forcez pas trop avec votre bras.
      Surveillez votre température.

      Réponse
  14. Mortret

    Bonjour,
    J’ai 35 ans et je me suis faite opérée il y a 5 ans. Je suis enceinte depuis 2 mois et la boule est réapparu très douloureuse !
    Y a t’il un risque de complications pendant la grossesse car je ne pourrai pas me faire opérer avant le terme. Cela est vraiment très douloureux car ma cicatrice est vraiment sensible.

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      La chirurgie de la glande mammaire accessoire axillaire est une chirurgie conservatrice, c’est-à-dire que l’on évite d’être agressif pour ne pas maximiser les risques suites à cette intervention. Il en résulte que la glande mammaire axillaire n’est pas retirée totalement.
      Il est donc classique que lors d’une grossesse suivant le geste d’exérèse de cette glande mammaire axillaire, il y ait une réapparition de la tuméfaction. En effet, la glande mammaire axillaire se développe et prend du volume comme la glande mammaire normal.
      Il n’y a pas d’inquiétude à avoir.
      Faite contrôler par votre gynécologue et attendez la fin de la grossesse. Après le retour de couche, il y aura probablement un dégonflement de cette glande mammaire axillaire.

      Réponse
  15. Mortret

    Merci beaucoup pour votre réponse

    Réponse
  16. Shanako Poutou

    Bonjour,
    Est-il envisageable d’effectuer une chirurgie de Glande mammaire accessoire axillaire lors d’une période de grossesse, ou vaut mieux attendre la fin de la grossesse ? Cette intervention a t-il une incidence en cas d’allaitement ? Merci

    Réponse
    • Docteur Alexandre Bouhanna

      Les glandes mammaires accessoires axillaires sont susceptibles de se modifier lors de la grossesse comme la poitrine, c’est à dire, présenter une augmentation de volume liée au pic hormonal pendant cette période.
      Il est donc plus raisonnable d’attendre 6 mois après la fin de la grossesse afin de laisser le temps aux glandes mammaires axillaires de régresser après l’accouchement.
      Cela permettra de diminuer la séquelle cicatricielle et par ailleurs, n’étant pas une urgence chirurgicale, il est plus sûr pour le bébé d’éviter, si possible, une anesthésie lors de la grossesse.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les interventions des seins

Augmentation mammaire par prothèses

en savoir +

Augmentation mammaire par lipofilling

en savoir +

Cure de ptôse mammaire par lifting

en savoir +

Réduction mammaire

en savoir +

Mamelons invaginés / ombiliqués

en savoir +

Malformations mammaires

en savoir +

Glande mammaire accessoire axillaire

en savoir +