Souvent source de complexes chez les femmes, la culotte de cheval peut cependant être supprimée grâce à une liposuccion. Découvrez quelles sont ses caractéristiques, comment se déroule cette intervention chirurgicale, et quels sont les résultats attendus.

 

Culotte de cheval : définition


 

La culotte de cheval est caractérisée par un surplus d’amas de graisse localisés sous la peau au niveau du bassin. Elle concerne plus précisément les zones du bas ventre, du haut des cuisses, du bas des fesses, et des hanches.

Chez les femmes, cet excès de volume graisseux peut être une réelle source de complexes, et peut même constituer une gêne au quotidien. Par ailleurs, la formation de ces graisses sous-cutanées profondes localisées n’est pas forcément le résultat d’une mauvaise alimentation ou d’un manque de pratique sportive, même s’ils constituent des facteurs aggravants. En effet, celles-ci apparaissent généralement suite à un mécanisme hormonal et physiologique tout à fait normal de stockage de graisse dans le but de préparer le bassin à une éventuelle grossesse. C’est également la raison pour laquelle il est difficile de s’en débarrasser, même en passant par des régimes alimentaires stricts et une activité physique régulière et intense.

Le dernier recours reste alors une opération chirurgicale appelée liposuccion de la culotte de cheval.

 

Liposuccion culotte de cheval : déroulement


 

Il existe 3 termes pour qualifier ce type de chirurgie : la liposuccion, lipoaspiration, ou encore lipoplastie de la culotte de cheval. On peut également parler plus spécifiquement de liposuccion des cuisses.

Par définition, il s’agit d’une méthode qui consiste à supprimer de manière chirurgicale et définitive les surcharges graisseuses retrouvées dans le bassin et les cuisses.

Pour cela, la patiente est admise en clinique et l’intervention est réalisée soit en ambulatoire (sortie le jour même) soit avec une hospitalisation d’une nuit. De même, l’anesthésie peut être générale, locorégionale, ou encore locale assistée.

Ces conditions d’opération sont déterminées en préopératoire avec le chirurgien et l’anesthésiste selon la quantité de graisse à éliminer dans la zone à opérer. A l’aide de canules, le chirurgien passe tout d’abord par des petites incisions cutanées de 2-5 mm pour accéder aux amas graisseux. Grâce à un système d’aspiration, les canules aspirent et retirent les cellules graisseuses, et la culotte de cheval est ainsi réduite voire totalement supprimée. Au total, l’intervention dure 1h à 2h.

 

Résultats


 

Les suites opératoires d’une telle lipoaspiration sont simples et consistent en un gonflement (œdème), des bleus (ecchymoses), une douleur modérée de type courbatures, et d’éventuels désagréments durant les premiers jours postopératoires.

L’activité professionnelle pourra être reprise au bout de 2-3 jours, et le sport au bout d’1 mois.

Même si les premiers résultats sont immédiats, le résultat avant / après une liposuccion de la culotte de cheval n’est définitif qu’au bout de 3 à 6 mois, le temps que la peau se rétracte et épouse la nouvelle forme des cuisses, hanches, fesses, et du bassin. Ce phénomène de rétraction cutanée est plus ou moins long selon l’importance des amas graisseux retirés.

Enfin, la graisse étant complètement et définitivement éliminée, la patiente peut apprécier la disparition totale de sa culotte de cheval après cette chirurgie esthétique, ou à minima une atténuation selon la qualité initiale de la peau.

Les résultats sont généralement satisfaisants, et les éventuelles irrégularités postopératoires restent mineures.